Pour quoi

  • Dans le souci de réduire la pauvreté en milieu rural, d’améliorer les conditions de vie des ménages agricoles au Togo et de leur donner l’opportunité de contribuer significativement à l’économie nationale, GeTM et son partenaire, l’ONG Mission des Volontaires Contre la Pauvreté (MVCP), ont initié un projet de promotion de petits producteurs en entrepreneurs agricoles viables.

  • Cuzco et Lima, Pérou. Le travail des enfants au Pérou Le Pérou présente le plus grand pourcentage d’enfants travailleurs d’Amérique du sud (26,7%) dont plus de la moitié ont entre 6 et 13 ans, bien que la loi n’autorise le travail des adolescents qu’à partir de 14 ans, pendant 4 heures par jour au maximum. […]

  • L’agriculture dans la Région des Savanes, au Togo, est essentiellement de subsistance et constitue l’activité principale à laquelle s’adonne 96% de la population rurale. Plus de 95% des superficies cultivées sont occupées par les cultures vivrières et sont issues de techniques traditionnelles à faible productivité.
    Les conditions climatiques ainsi que l’exploitation intensive des sols se répercutent sur la sécurité alimentaire des populations.

  • La stratégie de lutte anti-drogue au Bénin privilégie actuellement la répression aux dépens de la prévention. Afin de proposer une alternative aux autorités locales, GeTM et son partenaire local le CDEL développent un projet pilote dans la ville de Cotonou. Il s’agit d’une expérience de sensibilisation et de prévention en milieu scolaire, dans le but de mobiliser un nombre important de jeunes.

  • Au Pérou, environ 3 millions d’enfants et d’adolescents travaillent, soit 1 enfant sur 3 (chiffres de 2007) et ce parfois dès l’âge de 5 ans. Les activités que les enfants pratiquent sont précaires et parfois très dangereuses pour leur développement personnel et éducatif, ainsi que pour leur santé et leur sécurité (ramassage de déchets solides dans des décharges, fabrication artisanale de briques, travail dans des carrières, vente ambulatoire, etc).

  • Vamos Mujer colabora con varias asociaciones de mujeres del departamento de Antiquoia que se enfrentan diariamente a las consecuencias producidas por los conflictos armados. Con una dilatada experiencia de 30 años, Vamos Mujer busca alternativas concretas para mejorar las condiciones de vida de las mujeres de los sectores marginales rurales y urbanos. La asociación busca […]

  • Au Pérou, un peu plus de 30 % de la population vit avec un handicap (physique ou moteur) qui peut aller d’un handicap léger dû à des problèmes de croissance ou de malnutrition, jusqu’au handicap grave. Outre les difficultés quotidiennes que les personnes handicapées doivent affronter, elles se heurtent également à une perception erronée de leur condition.

  • À Cotonou, 53 % des 15-24 ans sont sans emploi. L’insertion économique est particulièrement difficile pour eux, car ils sont confrontés à l’inadéquation de leurs qualifications avec le marché du travail.

  • Les paysans pratiquent l’agriculture dans le but premier de nourrir leurs familles et, lorsque la production est satisfaisante, pour revendre une partie de la récolte sur les marchés locaux. Pour ne pas épuiser les sols, les paysans alternent la culture sur brûlis (défrichement par le feu) avec de longues périodes de jachère. Mais la pratique ne permet pas une production suffisante pour une population de plus en plus nombreuse.

  • La région des Savanes à l’extrême nord du Togo compte 828 000 habitants. De par sa situation géographique, c’est la région la plus défavorisée du pays. Pour subvenir à ses besoins, la population locale pratique essentiellement l’agriculture. Les récoltes suffisent à peine pour la subsistance et, certains mois de l’année, la population n’a qu’un seul repas par jour ou tous les deux jours.

©GeTM / GeTM / Rue de Villereuse 6, 1207 Genève / info@getm.ch