Petit pays d’Afrique de l’Ouest, le Bénin compte 11.3 millions d’habitants (chiffres de janvier 2016).
C’est au sud du pays que sont concentrés les trois quarts de la population. Notamment, dans les grandes villes de Cotonou et Porto-Novo (capitale administrative). 45 % des habitants vivent dans les centres urbains du pays.

Le Bénin reste un pays à faible développement humain avec un revenu par tête d’habitant de 540 USD. En dépit de ses progrès, le Bénin est classé au 163ème rang sur 177 au niveau mondial, en matière d’IDH.

Histoire récente du Bénin
Le Bénin obtient son indépendance en 1960.
Les premières années d’existence du pays sont marquées par une grande instabilité politique. Ainsi, dès les années 1960, trois coups d’état se succèdent (en 1963, en 1968 et en 1972).

Cliquer pour agrandir

Le coup d’État de 1972 permet à Mathieu Kérékou de prendre le pouvoir et d’établir un gouvernement militaire révolutionnaire. Le pays devient alors la République Populaire du Bénin. Une nouvelle constitution est adoptée et restera en vigueur jusqu’en 1990.

L’État dirige alors tous les secteurs de l’économie, conduit la réforme agraire et développe l’industrialisation sur le modèle de l’URSS.

L’État tente de vastes programmes de développement économique et social sans obtenir de résultats probants. La mauvaise gestion et la corruption minent l’économie. La stratégie d’industrialisation entraîne une escalade de la dette extérieure.

En 1986, la situation économique du Bénin est devenue critique: l’agriculture est désorganisée, la Banque commerciale du Bénin ruinée et les collectivités sont en grande partie paralysées, faute de budget. Des accords sont signés avec le FMI pour alléger la dette du pays, mais ils impliquent l’application de mesures draconiennes (hausse des prélèvements, gel des embauches).
Sur le plan politique, les violations des droits humains contribuent à la tension sociale.

Les troubles sociaux et politiques, la situation économique catastrophique et la chute des régimes communistes en Europe, conduisent Kérékou à accepter de mettre un terme à son propre régime. Une nouvelle constitution est adoptée en 1990. C’est le retour de la démocratie et du multipartisme.

L’économie béninoise repose essentiellement sur les échanges de biens et la production de coton. Le Bénin joue un rôle de plaque tournante pour la desserte commerciale du Niger, du Burkina Faso et du Nigeria. Le Bénin est un pays à vocation essentiellement agricole. Les cultures sont principalement vivrières.

Le secteur informel joue un rôle de premier plan dans l’économie béninoise depuis 20 ans. Il procure à peu près 40 % du PIB réel et fait vivre la majorité de la population.

Bien que certains indicateurs économiques se soient améliorés au fil du temps, la pauvreté demeure, avec 40 % de la population vivant actuellement en dessous du seuil de pauvreté.

En outre, l’accroissement rapide des populations urbaines pose des problèmes cruciaux, dont l’emploi d’une population jeune de plus en plus nombreuse, la scolarisation, l’aménagement urbain, l’organisation des transports urbains, les conditions de desserte et l’entretien des quartiers.