De tradition politique fortement centralisée, le Togo a voté en 2007 une loi de décentralisation qui n’est toujours pas appliquée.

La mise en place d’un système qui encourage le transfert des compétences de l’Etat central aux collectivités territoriales favorise l’intégration des citoyens dans les décisions qui les concernent directement. Cela permet de mieux répondre aux besoins des communautés et de stimuler l’économie locale.

GeTM a décidé d’appuyer à travers un accompagnement technique et un soutien financier l’organisation Entreprises Territoires et Développement (ETD). Cette ONG est une ancienne partenaire de GeTM qui a défini un projet novateur pour le pays visant l’application de la loi de décentralisation et la réalisation d’une démocratie participative.

ETD, ensemble avec GeTM, a travaillé à la mise en place de cadres de concertation, de négociation et de décision entre les différents acteurs et elle a rendus fonctionnels à différentes échelles territoriales.

Au total, une trentaine d’assemblées générales d’étude de faisabilité ont été tenues en 2013 dont une dizaine dans des quartiers de la commune de Notsé pour la réalisation des bornes fontaines et les latrines et une vingtaine dans des villages du Haho et du Moyen Mono pour la réalisation de forages.

Les clés du succès du projet résident dans l’application de la démarche participative qui a permis aux pouvoirs politiques et traditionnels de se confronter et collaborer et aux citoyens d’exprimer leur voix et de devenir gestionnaires de leur propres ressources territoriales.

Vu le succès que le projet a rencontré tant au niveau territorial que national au Togo, ETD travaille à sa replicabilité dans d’autres régions du Togo.