Le projet s’attaque à l’invisibilité du travail domestique infantile dans les régions de Cusco et Lima Métropolitaine au Pérou. Il permet aux filles et adolescentes d’exercer leurs droits à travers le renforcement des capacités de protection de leurs familles et la construction d’un environnement social favorable. Il agit également pour leur reconnaissance en tant que sujets de droits, à travers l’action intersectorielle des instances de protection de l’enfance ; et pour prévenir la migration des filles depuis les zones rurales vers les villes.

Notre partenaire local : CESIP 

Le CESIP – Centre d’études sociales et de publications  – est notre partenaire au Pérou depuis 2002. Ses actions se concentrent sur deux grands thèmes: la défense des droits de l’enfant et la promotion de l’équité de genre. Offrir à tous une éducation, lutter contre le travail des enfants, prévenir la maltraitance et les abus sexuels et développer la participation citoyenne et politique des femmes, sont les préoccupations au cœur des actions du Cesip.

 

Contexte et défis

Travail des enfants Pérou

Au Pérou, plus de 7 millions d’enfants et adolescents entre 5 et 17 ans, soit 24.3% de la population, participent à des activités économiques. Sur ce total, plus de 1 million d’enfants et  adolescents réalisent des travaux dangereux pour leur santé mentale et physique ou se trouvant en-dessous de l’âge minimum légal (14 ans). Certains d’entre-eux se trouvent même en situation de travail forcé. Le pays détient ainsi l’un des plus hauts pourcentages d’enfants travailleurs d’Amérique latine.

Les enfants qui travaillent se retrouvent le plus souvent en rupture scolaire. Actuellement, près de 66’000 enfants de 6 à 11 ans se retrouvent exclus du système éducatif formel et seul 70% d’entre-eux terminent l’école primaire. Les brèches les plus significatives existent entre les zones urbaines et rurales ainsi qu’entre la population ayant comme langue maternelle l’espagnol ou une langue indigène.

Le travail infantile accentue également la vulnérabilité des enfants et des adolescents en les exposant à d’autres types de dangers: exploitation sexuelle, grossesses précoces, maltraitances, entre autres.

Invisibilité du travail infantile domestique

Le travail d’enfants et d’adolescents auprès de familles comme domestiques est très fréquent au Pérou et touche principalement les filles et les adolescentes. Les jeunes filles employées domestiques viennent souvent des zones rurales. Ce sont des membres de la famille qui les  envoient en ville en faisant croire à leurs parents que leurs chances d’intégration et de réussite seront plus élevées.

Souvent logées chez leur employeur, les filles ont dans les faits peu d’activités à l’extérieur de la maison, ne sont pas scolarisées, n’ont pas d’horaires définis et sont mal rémunérées. La législation péruvienne autorise le travail dès l’âge de 14 ans, à raison de 4 heures par jour maximum. Mais les jeunes filles dans cette situation sont souvent plus jeune et dans le cas ou elles ne le sont pas, elles travaillent plus d’heures que ce que la loi ne les autorise.

Le travail infantile domestique est une forme de travail invisible, difficilement détecté ou dénoncé, car exercé dans la sphère privée, à l’abri des regards. Malgré les deux programmes d’éradication du travail infantile approuvés par les autorités péruviennes en 2012, celles-ci se heurtent à de nombreuses difficultés pour mettre en œuvre ces initiatives, liées notamment à l’invisibilité du travail domestique. De plus, l’historique discrimination de genre naturalise ce genre d’activités en tant qu’activité typiquement « féminine » et fait du travail domestique une activité peu valorisée et reconnue.

Les filles et adolescentes employées domestiques sont donc plus vulnérables et souvent exposées à différentes sortes de maltraitance, d’exploitations et d’abus physiques, psychologiques et sexuels et donc à la violation quasi-systématique de leurs droits.

 

Objectifs et démarche du projet

Le projet contribue à l’exercice des droits des filles et adolescentes qui réalisent du travail domestique dans les régions de Cusco et Lima Métropolitaine, à travers trois stratégies : la promotion de l’égalité des droits, des responsabilités et des opportunités pour les filles et les adolescentes ; la prévention, protection et restitution des droits des filles et adolescentes qui réalisent un travail domestique en zone rurale ; et la prévention, protection et restitution des droits des filles et adolescentes en situation de travail domestique dans des foyers tiers en zone urbaine.

La nouvelle phase du projet cherche à ce que les filles et adolescentes réalisant un travail domestique chez des tiers, ainsi que des activités domestiques dans leurs propres foyers dans les districts urbains et ruraux, puissent exercer leurs droits grâce à une approche genre qui élargisse leurs opportunités de plein développement avec une meilleure reconnaissance familiale, sociale et institutionnelle et leur protection intégrale.

Concrètement, le projet agit pour :

(1) Renforcer l’estime de soi et améliorer les résultats scolaires et l’exercice des droits des filles et adolescentes des communautés rurales, afin de prévenir la migration précoce vers les villes pour réaliser du travail domestique.

(2) Protéger les filles qui travaillent en tant que domestiques dans des foyers tiers en zone urbaine, à travers le retrait du travail domestique, la réinsertion dans leurs foyers d’origine et le renforcement de leurs plans de vie (études, soins médicaux, protection des institutions de protection compétentes).

(3) Renforcer les capacités de protection et les compétences parentales des familles des filles et adolescentes en zone urbaine et rurale, à travers processus de réflexion sur leur expérience de vie en lien avec le travail domestique dans leurs propres foyers et des foyers tiers et sur le partage des responsabilités domestiques.

(4) L’accompagnement des institutions publiques compétentes dans la mise en œuvre de protocoles et procédures d’action intersectorielle pour la prévention, la protection et la promotion des droits des enfants et adolescents en situation de travail domestique. Il s’agit de promouvoir les droits des filles et adolescentes et de les protéger de manière effective lorsque les droits et tout particulièrement ceux en lien avec l’éducation, le travail, la santé, le bon traitement et la liberté sexuelle, sont violés dans le cadre du travail domestique.

Le projet en bref

Objectif visé : Promotion des droits des filles et adolescentes en situation de travail domestique au Pérou.

ODD concernés: Egalité entre les sexes (5), réduction des inégalités (10), pas de pauvreté (1), Education de qualité (4).

Région d’intervention: Pérou, régions de Cusco et Lima Métropolitaine. Districts urbains de San Sebastián (Cusco) et San Juan de Lurigancho (Lima Métropolitaine) et districts ruraux de la région de Cusco (communautés de Collotaro et de Vilcabamba.

Bénéficiaires: 400 filles et adolescentes (250 en zone urbaine; 150 en zone rurale)   300 filles et adolescentes scolarisées dans les Centres d’Education de Base et les écoles nocturnes et 375 familles des zones urbaines et rurales.

Durée du projet: 3 ans

Coût du projet: 336’817 CHF